Jean Émile Roturier

Lecteur depuis 1970, j’ai échappé de peu aux métiers du livre :
la librairie ni la bibliothèque n’auront su m’empêcher de monter sur scène.

Après presque trente ans passés sur et derrière cette scène en tâchant d’en vivre,
après avoir tâté de la chanson seul ou en groupe, du théâtre contemporain, de la régie,
de la fanfare, de l’action culturelle, du jeune public, du montage de festival,
il me reste encore beaucoup à découvrir.

La lecture à haute voix tient pour moi une place essentielle :
comme célébration du goût de la langue, comme affirmation du fait d’être humain,
comme ouverture aux imaginaires, comme moyen privilégié de transmission
d'une pensée, comme moyen d’émancipation intellectuelle et sociale
et surtout comme terrain de jeu.